Restauration de capitelles

Restauration de capitelles

Les membres du Cercle de Recherches sur le Patrimoine Montbazinois ont entrepris depuis 2015 la restauration de capitelles situées dans la garrigue montbazinoise. La première restauration a été entreprise sur la capitelle de la famille Pérémarty, située au lieu-dit Garrigue plane. Ce terrain était une vigne exploitée jusqu’en 1948.

la capitelle le 14 septembre 2006
la capitelle le 14 septembre 2006

Voici la chronologie des travaux de cette première restauration : Mercredi 29 avril 2015, début du nettoyage de l’intérieur. Gros travail ! 21 belles dalles ainsi que quelques autres de plusieurs calibres ont été récupérées. Bernard et Bruno sont fatigués mais satisfaits : la restauration a débuté officiellement.

démarrage du chantier

Samedi 20 mai : Bernard, Bruno et Pierre Ciccone retirent tous les cailloux jusqu’aux fondations. Beau travail d’une durée de 3 heures.

Les dalles attendent leur destination ; quelques chênes Kermès sont coupés autour de la capitelle.

la recherche du linteau

A compter du 30 mai 2015 les travaux se sont poursuivis avec Bernard et Bruno Pérémarty, Pierre Ciccone, Bernard Candel, des amis de l’association de Poussan « Pierres et Chemins de la Moure » et des membres du CRPM. Chacun a ajouté sa pierre dans le but de redonner la vie à ce bel ouvrage qui fait partie du patrimoine montbazinois.

pose du linteau
A l’arrière plan l’étang de Thau et le Mont Saint Clair

Le 16 janvier 2016, fin de ce formidable travail dans un élan de solidarité louable de la part des participants cités ci-dessus.  La pose de la table en pierre a été réalisée avec la collaboration de Richard Saltel.

La première d’une série de capitelles en attente d’être, elles aussi, dignes des regards des randonneurs dans nos garrigues montbazinoises. 

Fin 2017 un deuxième chantier de rénovation a été entrepris sur une capitelle au lieu-dit de « Vieilleseque », à deux pas du sentier de randonnée PR « collines de la Moure », près de Poussan et du ruisseau des Oulettes. La date de 1821 est gravée sur son linteau en pierre (aujourd’hui difficilement lisible, mais déja signalé par Alain Cablat dans Les capitelles de l’Hérault, Bulletin de la Société d’Études Scientifiques de Sète et sa Région, 1974/75).
En janvier 2018 les amis de « Pierres et Chemins de la Moure » sont venus prêter main-forte aux membres du C.R.P.M. afin de rénover la structure bâtie et lui rendre sa forme originale. La parcelle a été nettoyée. Le mur de pierre, à gauche sur la photo ci-dessous, a été remonté, et la capitelle a retrouvé ses belles proportions initiales.

Voici sur la photo ci-dessous la capitelle en novembre 2017, avant débroussaillage et restauration : cette belle et grande construction en pierre sèche a été victime des outrages du temps et de promeneurs indélicats. La végétation a envahi le terrain et partiellement démoli le mur de séparation de la parcelle.

Arrivée sur place de l’équipe et répartition des taches, le 28 janvier 2018. Un premier débroussaillage a déjà été réalisé par Bernard et Bruno en décembre 2017.

Le tracteur de la famille Pérémarty aide à transporter les pierres les plus lourdes, pendant que les « petites mains » ramassent seaux de gravette et petites pierres.

L’équipe prend un moment de repos bien mérité et partage des « produits du terroir » !

D’autres rénovations sont prévues. Bienvenue à ceux qui viendront les rejoindre pour poursuivre l’ouvrage, sauvegarder ce patrimoine rural et valoriser nos garrigues.

Autres éléments du patrimoine bâti et naturel du village de Montbazin