Les garrigues

Les garrigues

Les garrigues ont été un lieu de vie et ont tenu un rôle économique important pour le village. Vignes, pâture et élevage et même des activités comme les carrières et fours à chaux, les fours éphémères d’huile de cades, la récolte des cochenilles (les garrigaïres) et la gestion du bois de chauffage (les chaux-fourniers et les combusiers).
Les nombreux murs en pierres sèches, clapas et capitelles en témoignent encore aujourd’hui.

Les capitelles          Restauration de capitelles               Élevage

L’élevage devenu depuis une centaine d’années l’activité principale dans les garrigues, a décliné et seul maintenant ne subsiste que celui organisé par la famille Saltel.

En 1970-1971 le tournage d’un feuilleton télévisé, Aubrac City, fut réalisé à Antonègre.

panorama d’Antonègre en février 2015

C’est à Antonègre que se situe la chapelle Saint-Julien d’Antonègre, l’une des églises vertes du village dont la première mention dans le cartulaire d’Aniane date de 1122. Elle devint paroisse en 1144 et sera citée en 1181 dans le cartulaire de Maguelone.

Toujours à Antonègre se trouve la grotte appelée « Baumasse d’Antonègre » où Jean-Marie Thomas découvrit en 1965 de nombreux silex d’époque moustérienne, pointes de flèches, racloirs… dont des copies sont présentées dans la chapelle Saint-Pierre.

 

Ruine de bergerie à Antonègre, dans les années 1970 – collection Beauron

Les garrigues de Montbazin font partie du système karstique du Causse d’Aumelas et des collines de la Moure. La randonnée agréée par la Fédération française qui permet de les découvrir dispose d’un audioguide sur l’application izi.travel. La Vène et ses affluents de la Lauze et des Oulettes sont intermittents et leurs résurgences sont très spectaculaires quand elles sont actives.
Ci dessous les résurgences des Oulettes filmées en mars 2018.

Autres éléments du patrimoine bâti et naturel du village de Montbazin