Les Calvaires

Calvaire de la route de Cournonsec

Calvaire route de Cournonsec
Cette croix, dédiée à Saint MARC, a été érigée en 1877 par la Fabrique de la paroisse de MONTBAZIN sur une parcelle de terre donnée par Monsieur Henri MANFRE. Cette parcelle n’a jamais été enregistrée au cadastre : cette croix, actuellement, se trouve sur une parcelle appartenant à la famille Rojas de Frontignan.
Vraiment endommagée par le manque d’entretien et les caprices du temps, grâce à l’autorisation de travaux accordée par la Famille ROJAS, elle a été réhabilitée pour l’association FORUM DE MONTBAZIN en 2021 par les entreprises locales CS PIERRE pour le monument et RENOVAGRI pour la ferronnerie. Ce projet a été mené à son terme grâce à l’aide financière des Conseillers Départementaux, mais surtout à celle de généreux donateurs.
Au cours des travaux les Pierreux ont trouvé, au sein du socle devenu trop friable pour être restauré, un document protégé dans un tube en verre qui a permis de connaître la datation et les conditions de son érection : «érigée à Saint Marc en 1877, au nom de la très Sainte trinité par le Conseil de fabrique de la paroisse de Montbazin……. Donateur du terrain Manfré Henri ».
Des démarches viennent d’être entreprises pour régulariser, si possible, la propriété de la parcelle qui porte cette croix.
La fête de la Saint Marc n’est apparue qu’au IXème siècle : annuellement une procession partait de l’église en compagnie du prêtre abrité par un dais et portant le Saint Sacrement jusqu’à cette croix ornée pour la circonstance. Arrivé au calvaire le prêtre bénissait les gens et la campagne au moment où, justement, les récoltes étaient menacées par le gel car Saint Marc fait partie des saints de glace.
Cette célébration avait lieu obligatoirement le 24 avril sauf si ce jour là était le Dimanche ou le Lundi de Pâques, auquel cas elle était reportée au Mardi. La messe des rogations était célébrée dans l’église paroissiale le vendredi le plus proche de la Saint Marc.

Les croix des Rogations

Dans toutes les paroisses, autrefois, des processions religieuses étaient organisées à travers la campagne le jour de St Marc et pendant les 3 jours des Rogations qui précèdent le Jeudi de l’Ascension. Ces processions, en marquant des arrêts devant des reposoirs, aboutissaient devant une croix « habillée » pour la circonstance et d’où le prêtre bénissait les cultures et la campagne. Ces croix étaient généralement placées aux quatre points cardinaux par rapport au vieux village. La croix de Saint Marc, route de Cournonsec est située au Nord.

Croix du chemin des romains

A l’Est du vieux village, la croix à la jonction du chemin des romains et de la rue du couvent. C’était certainement, en première intention, une croix de carrefour postée à la croisée des anciennes route de Montpellier et de Mireval-Palavas Ces croix sont importantes dans les recherches archéologiques car on trouve généralement dans leur proximité villas romaines (forum Domitii), paroisses disparues,…

Croix du chemin de Poussan

Au sud, la croix en pierre a été érigée, suite aux outrages du temps, en remplacement d’une « croix en bois de 22 pans (environ 5,50 m) teinte de couleur rouge avec les instruments de la Passion » qui avait été bénie le 5 Janvier 1672 par François de Bosquet, évêque de Montpellier (MONTBAZIN Mémoire et images d’un village du Midi de la France Tome II par Jacky DAVID)

Croix du chemin d’Antonègre

Située à l’Ouest, proche de l’emplacement de l’église Sainte Colombe connue en 1113 mais aujourd’hui disparue, cette croix a été édifiée sur le tènement du même nom.

Les croix commémoratives

La Croix de la Mission

L’imposante Croix de la Mission à l’angle de l’avenue de la gare et de la rue du Pontil marque le souvenir d’une mission après la tourmente révolutionnaire et l‘implantation du protestantisme, où il fallut, pour les représentants de l’église catholique romaine, restaurer la pratique religieuse grâce à la faconde de prédicateurs, qui allaient de villages en villages. Elle a été mise en place le 14 Mars 1853 sur un terrain donné par Antoine Brun puis entourée d’une grille en 1859.

Croix rue des courbes

La croix en haut de la rue des courbes est certainement une croix de chemin, repère pour point de rencontre de marcheurs, placé très souvent sur une hauteur et qui était, à l’origine, implantée à la croisée des chemins de Valfalis et du Mas d’Arnaud, de l’autre coté du chemin du Mas d’Arnaud en lieu et place du transformateur électrique. Elle a été déplacée lors de la construction du dit transformateur.

 

Il existait une Croix devant la chapelle Saint Pierre à l’angle de l’avancée bâtie contre l’édifice, visible sur cette ancienne carte postale.

Ce devait être une Croix de la Passion.

Ce type de croix, bien qu’il n’y figure pas le Christ crucifié, était placé devant les églises pour rappeler aux fidèles la succession des évènements de sa Passion.