La pompe neuve

La Pompe Neuve

Place de l’église et pompe neuve en 1905

La pompe neuve, avec son puits, est creusée au centre de la place en 1833. On y construit un abreuvoir et un lavoir. Elle sera plus tard déplacée près de l’église et équipée d’une pompe à balancier et d’une pile pour désaltérer les animaux.
L’approvisionnement en eau potable était évidement au centre des préoccupations des Montbazinois.

Sur la photo ci-dessus, avant les travaux de la façade du magasin à gauche, on pouvait encore circuler autour de l’église.
L’entrée sud du village connaît son aspect actuel à compter du XVIIIe siècle. La bourgeoisie a quitté Montbazin intra-muros pour essaimer ses demeures le long de la route de Gigean qui sera aménagée en 1772. Les terrains sur la route de Poussan, situés sur la rive droite de la Vène après le pont Mage, sont peu recherchés.

 

En 1911, la pompe neuve occupe le centre de la place. La façade de l’église, construite en 1859, porte l’appartenance du bâtiment d’une manière claire : « propriété communale, République française, liberté égalité fraternité ». Du coté gauche la roulotte devant le patronage, qui semble indiquer que le petit portail n’existe peut-être pas encore, porte l’inscription « cirque ». Le géant Pastre et Gaston Perrier posent pour la postérité.

Fin des années 1900, on remarque l’enseigne du Grand café de Montbazin ; le portail du patronage est présent

La maison du docteur Vialettes, à l’angle de l’avenue de la gare et de la route de Poussan, ici photographiée en 1910.

Décision est prise le 30 juillet 1936 d’implanter un pylône au centre de la place et de déplacer la pompe neuve sur le mur de clôture de l’église. Le pont à bascule est, à cette occasion, transféré place du Jeu de Ballon. Sur la vue ci-dessus des années 1950, on remarque au premier plan « l’œuf » et son mât supportant l’éclairage public et les haut-parleurs pour les annonces municipales. L’inscription « propriété communale » a pratiquement disparu de la façade de l’église. A droite le bâtiment qui va accueillir en 1960 la Maison des Jeunes et de la Culture.
Montbazin fut relié au réseau d’eau potable dans les années 1962-1965.

La Maison des jeunes et de la culture, une des plus anciennes du département de l’Hérault, existe à Montbazin depuis 1947. Elle s’installa, en 1960-1961, place de l’Église. Elle va déménager en 2001 à la Maison des sports A. Le Hétêt, rue de la carriérasse. Depuis 2003, ce local est occupé par un commerce.
Le carrefour a été remodelé et le rond-point central a disparu.

Autres éléments du patrimoine bâti et naturel du village de Montbazin