la flore

La flore

Amandier en fleurs

.
Une introduction à la connaissance de la flore méditerranéenne

Lorsque nous parlons aujourd’hui de la garrigue, nous devrions dire nos garrigues. Car chaque village possède des réserves végétales et animales qui lui sont propres. Façonnées par les hommes aux courts des siècles, elles ont servi d’abris avant de donner leurs ressources végétales et animales pour nourrir et soigner une population humaine et son bétail sans cesse croissant.

Grandement marquées par les traces archéologiques laissées par nos ancêtres, elles ont à subir aujourd’hui les assauts répétés de véhicules inappropriés de toutes sortes et une pollution terrestre amenée par des promeneurs inconscients, provoquant par la suite des dégâts irrémédiables sur ce témoignage ethnoculturel de notre flore locale, éloignant ou détruisant ainsi la faune qui ravit le promeneur et le scientifique.

Par chance, pour quelques temps il nous reste des micro-poches de végétation qui sont encore présentes et ont conservé un petit biotope qui peut être visité et photographié. Tel est le cas du lieu dit de Valfalis à Montbazin (Hérault). En son cœur, vous découvrirez avec un peu de persévérance le témoignage de son passé médiéval, à travers les nombreuses espèces végétales, médicinales et alimentaires qui le peuplent.

abeille butine amandier

.

Valfalis, un jardin médiéval                    Inventaire de la flore montbazinoise

 


Photographies : Bernard Peremarty
.

Autres éléments du patrimoine bâti et naturel du village de Montbazin