Mémoire…

Mémoire de Montbazin

Montbazin, le chateau

Les 21 et 22 septembre 2019, le CRPM participe aux Journées Européennes du Patrimoine.
Au programme :

– 1000 ans d’Hérault – Trésors d’histoire : exposition réalisée par les Archives départementales de l’Hérault afin de valoriser le patrimoine documentaire exceptionnel engrangé depuis plus de deux siècles, présentée à la chapelle Saint-Pierre les 21 et 22, de 10 h à 18 h.

– A la découverte du centre historique de Montbazin : un circuit de visite des bâtiments emblématiques du patrimoine Montbazinois, édifiés entre le 12e siècle (chapelle Saint-Pierre, première enceinte de fortification), le 13e (deuxième enceinte), le 17e (troisième enceinte, place du marché), le 19e (Hôtel de ville, écoles, poste, église) et le début du 20e (foyer des campagnes, jardin public)…
Des visites accompagnées seront proposées samedi à 15 h et dimanche à 10h30, au départ de la chapelle.

Nous vous donnons rendez-vous à la chapelle pour le pot d’accueil samedi 21 septembre à 10h30.

Montbazin est situé dans un étroit couloir de 4 à 5 kilomètres de large et de 20 km de long. A égale distance de Nîmes et de Narbonne, orientée est-ouest, cette disposition va participer à faire de ce couloir un passage extrêmement important sur la route de l’Espagne et la région Narbonnaise. De plus, les pénétrantes nord sud, profitant de la proximité de la mer et la facilité d’accès aux départements de l’Aveyron et de la Lozère, confirmeront l’intérêt porté par les anciens à cette situation géographique essentielle.
Les collines de la Moure sont habitées très tôt (période du Moustérien pour la grotte d’Antonègre, -100 000 ans à -30 000 ans, et par un embryon de village, -3 000 ans). La création de Forum Domitii comme relais d’étape sur la voie Domitienne, puis l’implantation des Volques Arècomiques et des villas gallo-romaines sur le bas des Costes prouvent bien l’intérêt suscité par la situation remarquable de l’emplacement de notre village.

Les archives de la fin du 12ème siècle confirment l’intérêt porté par les Guilhem de Montpellier par un acte d’achat pour le château de Montbazin protégeant ainsi leurs fiefs des troupes venant de l’ouest. Ils achèteront de même le château de Frontignan pour garder l’accès mer-Gardiole et le château d’Aumelas pour le Nord.
Fin du 13ème siècle, la communauté montbazinoise reçoit les garrigues au nord du village avec les voisins de Cournonterral (cela prouve déjà l’existence de la communauté villageoise reconnue en tant que telle).
Début du 14ème siècle, arrivée des seigneurs de la Vergne. Ils organiseront, avec les consuls élus, la vie du village jusqu’à la Révolution.
La venue du train confirmera au 19ème siècle la place tenue par Montbazin par l’implantation d’un nœud important de communication.
La population évoluera de 131 habitants en 1376 jusqu’à environ 3 000 habitants de nos jours.

Le site « Mémoire de Montbazin » vous présente la mémoire du village (les grandes périodes historiques, l’économie, l’eau…), la mémoire des Hommes (personnalités, fêtes et traditions, associations, photos de classes…), la mémoire des lieux (bâtiments publics, gares, la Vène, la flore, les garrigues…) et les activités conduites par le CRPM.

village300des hommes 300des lieux 300
Mémoire du village
Mémoire des Hommes
Mémoire des lieux

Le Cercle de Recherches sur le Patrimoine Montbazinois vous fera partager régulièrement les résultats des recherches concernant l’histoire du village, le patrimoine bâti, le patrimoine culturel et bien sur la vie des femmes et des hommes qui ont participé et marqué l’histoire du village languedocien de Montbazin.
Bien sûr votre avis et l’aide précieuse que vous pouvez nous fournir seront toujours bienvenus.
Merci de votre visite et à bientôt…

Vue aérienne de Montbazin en 1960
Vue aérienne de Montbazin en 1960

.

logo CRPM

Contact